Informer pour mieux protéger

Fille du Monde anime des séances de prévention et de sensibilisation à la Santé Sexuelle et Reproductive auprès des jeunes adolescent.e.s en CEG (Collège d’Enseignement Général) de la 6ème à la Terminale, en école primaire, ou auprès de bénéficiaires d’autres ONG partenaires (jeunes en situation de rue, en situation de handicap…). Les sensibilisations sont le premier volet des actions de FDM : en effet, nous espérons faire baisser le taux de déscolarisation des jeunes filles du à des grossesses non-désirées, ainsi que le nombre de jeunes atteint.e.s d’IST (Infections Sexuellement Transmissibles).


Les jeunes de 10 à 24 ans sont sensibilisé.e.s aux questions de santé sexuelle et reproductive sur une durée de 1 à 2 heures. 

Sur l’année 2019, les premières sensibilisations ont touché 1659 jeunes ; en 2020, malgré la crise du Covid, 2744 jeunes ont été sensibilisé.e.s, ainsi que 1166 jeunes depuis ce début d’année 2021. 

Un total de 5569 jeunes sensibilisé.e.s depuis la création de l’ONG !

FDM intervient à Cotonou, à Porto-Novo, à Ouidah, et à Parakou. Pour cela, nous travaillons avec l’ONG Terres Rouges, mais également avec des associations locales telles que le Scoutisme Béninois, Ilewa, Le Laurier, Itodju… A Cotonou, notre plus ancien partenaire est l’ADCEJ (Association pour le Développement Culturel et l’Epanouissement de la Jeunesse), avec qui nos bénévoles chargé.e.s de sensibilisation animent les séances en binôme au CEG Dantokpa et au CEG Suru-Lere.

Lors de ces séances, de multiples thèmes sont abordés tels que l’anatomie, l’appareil reproducteur féminin/masculin, le cycle menstruel, l’hygiène corporelle, les Infections Sexuellement Transmissibles, les moyens de contraception, le consentement…

Chez les filles, comme chez les garçons, tous ces thèmes suscitent interrogations et débat. Nos chargé.e.s de sensibilisations sont présent.e.s pour répondre à tous ces questionnements. 

Nous avons également créé la page « FDM Discussions » sur Facebook pour continuer à sensibiliser les jeunes même après la fin de la séance. Cela leur permet d’avoir de plus amples informations sur certains sujets et de pouvoir nous poser leurs questions à tout moment.